Fatou Seidi Gahli est la fondatrice du groupe, elle a débuté très jeune en jouant du takamba, luth traditionnel africain à une corde et puis son frère lui a offert une guitare acoustique, et avec ses cousines elles ont commencé à chanter et jouer devant la famille lors des fêtes. Chants et rythmes du tendé, musique et danse du takamba, une musique pastorale pratiquée traditionnellement par les femmes, telles sont les influences des filles d'Illighadad.

Version du player désirée.

Code à insérer dans vos pages :

Résultat obtenu :